Corridor

 

Samedi 16 septembre – Scène 2

Disons que ces fous montréalais jouent de la pop psychédélique, parce qu’il faut bien les classer quelque part, mais Corridor est bien plus que ça : une carcasse lo-fi inventive et mélodique qui s’aventure dans un style souvent porté sur le revival 60’s basique.

Dans Le Voyage Eternel, premier album addictif, on se fait surprendre par les variations de styles, sautant d’un morceau nerveux et sautillant à une errance psychédélique vaporeuse pour atterrir sur une pop song de dentellier. Toujours un peu dissonant avec ses guitares hautes perchées et ses petits instruments insolites (il parait qu’on y joue de l’oeuf), Corridor invente des tubes imparables et font exprès de leur mettre des chaussettes différentes à la fin.