H-Burns

 

Samedi 16 septembre – Scène 1

Deux ans après Night Moves, petite perle de rock atmosphérique empreint de spleen californien, H-Burns nous livre Kid We Own The Summer, un dernier album d’une élégance rare. Toujours hanté par le totem Springsteen, on y trouve aussi l’ombre torturée de Matt Berninger, classieux leader de The National ; mais aussi quelques sonorités de claviers 80’s plus que bienvenues. Comme toujours portées par un sens de la mélodie affuté, ces dix chansons sont une errance mélancolique contée par un fin observateur de ses contemporains. Si l’ambiance y est au costume trois pièces, les guitares sont toujours là et les prestations scéniques de ce groupe français déguisé en groupe américain sont toujours aussi électrisantes.